Banque de semences en cours

Voici pour l’actualité de la Banque gratuite de graines, plants, greffons pour variétés adaptées à la permaculture de Strasbourg qui s’effectue grâce à des bénévoles.
Présentation des horaires d’ouverture de la Banque gratuite de graines, plants, greffons située au 5 rue Martin Bucer à Strasbourg :
– le 08/02/2013 de 17h00 à 19h00 : pour effectuer les semis de cultures estivales de serre (tomates, poivrons, aubergines, etc) et la distribution de boutures,
– le 26/04/2013 de 17h00 à 19h00, juste avant les saints de glace, pour effectuer les semis en pleine terre (haricots, salades, etc) et la distribution de boutures,
– le 12/07/2013 de 17h00 à 19h00, pour effectuer les semis d’hiver
– le 15/11/2013 de 17h00 à 19h00, pour effectuer les semis de printemps et surtout remplir la banque avec vos récoltes de graines et bulbes de l’année écoulée !
Vous pouvez évidemment prendre vos semis et bulbes de l’année en une fois.
Christophe K se tient à votre disposition pour tout conseils de culture à ces heures d’ouverture de la banque. La banque est aussi accessible lors de chaque réunion ou atelier organisés au 5 rue Martin Bucer (donc 1 à 2 fois par mois).

——————————————

Pour rappel, voici le détail du projet :

Message de Christophe K, Correspondant local du réseau Brin de Paille pour le Bas-Rhin… A faire connaître, et surtout n’hésitez pas à participer !

Nous constituons actuellement un groupe local de producteurs bénévoles afin d’alimenter une banque gratuite de semences, boutures et jeunes plants : http://w67ny.titanpad.com/4

L’idée est de reprendre localement le flambeau des Jardins des Fraternités Ouvrières, avec quelques adaptations :
– produire toutes les graines nous-même et les diffuser gratuitement, contrairement à ce qui se fait à Mouscron.
Pour ceci on ne peut avoir qu’un nombre très limité de variétés proposées, contrairement à ce qui se fait à Mouscron.
Les membres de notre groupe local prennent individuellement la production et la mise en sachet (50 à 100 sachets) d’une ou deux variétés.
Nous récupérons déjà de belles quantités de semences à droite et à gauche au fur et à mesure que l’information se diffuse.
Ne pas avoir de trésorerie simplifie grandement le travail et il est important d’apprendre aux permaculteurs débutants à produire eux-même les graines, boutures et bulbes.
Acheter/vendre est un reflex qui est à oublier en permaculture.
– exceptionnellement acheter les graines indisponibles pour l’instant dans nos jardins et campagnes, et les revendre à prix coûtant afin de partager les frais.
– organiser une à deux fois par an une opération de distribution / échange de graines – bulbes- boutures – jeunes plants,
– permettre les commandes des correspondants des régions voisines à condition qu’ils centralisent et regroupent leurs commandes. A eux de distribuer sur place. Ils peuvent évidement venir sur place sans conditions.
Le mieux étant l’ennemi du bien et je pense que c’est déjà un gros challenge que de proposer un catalogue minimaliste de tous les principaux fruits et légumes (feuille+fleur+racine+fruit) faciles à cultiver dans l’est de la France.

Par principe on ne peut gérer :
– des commandes individuelles en nombre et par correspondance
– de la distribution à la demande, toute l’année, contrairement à ce qui se fait à Mouscron.

A rappeler : veiller à ne récolter que des graines reproductibles, donc non hybrides F1.

Publicités

L’agriculture bio périurbaine de Strasbourg

Voici une émission intéressante sur l´agriculture maraichère dans la CUS avec la participation des JMV,
Pour l’écouter, cliquez sur ce lien : une-planete-environ.


Emission  diffusée, sur Radio Arc-en-Ciel 90.7FM à Strasbourg, émission n13 une-planete-environ.fr
« L’émission d’aujourd’hui a pour thème l’agriculture maraîchère périurbaine.
Créer une ceinture maraîchère autour d’une ville qui lui permette de bénéficier de produit frais, de saison, sans pesticide, sans transport lointain et qui encourage un emploi local accessible au plus grand nombre.
Voici l’idée du moment, belle, attractive, enthousiasmante.

Un retour à une agriculture plus simple, plus humaine, plus saine, plus efficace.
Mais est-ce vraiment réalisable ?

Derrière cette idée à la mode, y-a-t-il des problèmes sous-estimés, des limites ?
Peut-on réellement apporter une forme d’autosuffisance alimentaire aux 400.000 habitants de la communauté urbaine de Strasbourg par ce moyen ?
Faut-il imposer de faire cette ceinture maraîchère selon le label bio.
Les agriculteurs sont-ils prêts, formés, soutenus pour se lancer dans l’aventure ? »

 

Respect et protection de la biodiversité en Alsace

Pour les amoureux de la nature en Alsace..
quelques sites à visiter

…mieux connaître, et protéger la biodivérsité locale…

office des données naturalistes d’Alsace
base numérique du patrimoine d’Alsace

association protection Alsace Nature
conservatoire des sites alsaciens
ligue de protection des oiseaux en Alsace

…pour le régal des yeux

images nature Alsace
Bernard Bischoff
Alsace-photonature
Alsacephotos
Alsace-vosges-nature
Jacquemod.com

Réseaux sociaux et permaculture

Vous pouvez nous retrouver aussi par ici :
https://www.facebook.com/groups/permaculture67/

Il existe aussi le réseau des colibris qui a son propre réseau social,
qui traite de permaculture au niveau national, voire international :
http://colibris.ning.com/group/permaculture

Réseau d’échange en permaculture : l’objectif est de développer les échanges et le troc autour de la permaculture au niveau local, pour un développement rapide des lieux.
http://reseaudechangeenpermaculture.ning.com/

Voici une mailing liste pour la diffusion des informations concernant la permaculture en Alsace :
reseau-permaculture-bdp-region-alsace@googlegroups.com